VIDÉO – Les zadistes rapportent à la préfecture, à Nantes, les grenades lacrymogènes envoyées par les gendarmes, Par Marion Fersing, France…

VIDÉO – Les zadistes rapportent à la préfecture, à Nantes, les grenades lacrymogènes envoyées par les gendarmes
Par Marion Fersing, France Bleu Loire Océan et France Bleu
Des milliers de grenades lacrymogènes ont été tirées par les gendarmes lors de la première semaine d’intervention sur la Zad de Notre-Dame-des-Landes. Ce jeudi, des zadistes en ont rapporté une partie à la préfecture, à Nantes. Ils ont aussi dressé leur bilan des blessés.
Des hématomes dus aux tirs de flashball, des éclats de grenades et des troubles à cause de l’effet de souffle
L’équipe médicale de la Zad profite de cette action pour dresser son bilan des blessés. Marie, médecin généraliste à la retraite, égrène les blessures qu’elle a soignées : “elles touchent tout le corps : le visage, les organes génitaux, les jambes. On a des hématomes à l’abdomen, au thorax, au visage… après des tirs tendus de flasball. On a aussi des éclats de grenade, tout près de l’oeil, aux mains, aux pieds, aux jambes, au thorax. On a aussi des troubles neurologiques et auditifs dus à l’effet de blast (de souffle, ndlr)…” En tout, l’équipe médicale annonce 272 blessés, dont 10 graves, qui ont du être évacués.
On a toutes les conditions pour qu’il y ait un mort !
Et si les évacuations reprennent à l’issue de l’ultimatum fixé au 23 avrils aux zadistes pour se régulariser, cette jeune femme qui se fait appeler Camille craint le pire. Elle aussi fait partie de l’équipe médicale. “Aujourd’hui, on peut témoigner que vu la manière dont les armes ont été utilisées, il y aurait déjà pu y avoir un mort. Tous les jours, on a frôlé la catastrophe : des pertes d’yeux, de pieds. On a aussi été près de perdre des vies avec des grenades lancées par dessus des haies et qui tombent dans les capuches ou les sacs à dos. Et je pense que, malgré la retenue officielle de la gendarmerie, on a toutes les conditions pour qu’il y ait un mort !”

Bonjour à toutes

Bonjour à toutes, un spectacle à ne pas râter, un “seule en scène” sur le thème de la lumière le 17 mai à la mairie du 9ème, conçu et interprété par la magnifique @Emma Scali – venez vous éclairer et éclairer à votre tour : uni(s)vers la lumière, c’est le 17 mai, inscrivez-vous, c’est gratuit

Le 15 mars 2018, devant le Centre de Rétention Administrative (CRA) de Mesnil-Amelot, les exilés sont venus soutenir leurs amis incarcérés et…

Le 15 mars 2018, devant le Centre de Rétention Administrative (CRA) de Mesnil-Amelot, les exilés sont venus soutenir leurs amis incarcérés et dénoncer la violence d’États envers les étrangers sans-papiers.
Merci aux associations qui les accompagnaient pour votre engagement et votre détermination à faire respecter des droits de l’homme.
http://www.hanslucas.com/rlecat/photo/15435
© Photos Rose Lecat

Grand froid sur les demandeurs d’asile

Grand froid sur les demandeurs d’asile…
Le 27 février 2018, la vague de froid n’a pas quitté Paris et il y a toujours autant de personne à la rue qu’après le comptage… La nuit, la température est tombée à -6 degrés et toujours pas d’évacuation, seulement quelques places distribuées aux femmes du campement de Saint-Denis par FTDA.
© Rose Lecat / Hans Lucas

Le 15 janvier a été adopté la proposition de loi pour faciliter le placement en rétention des demandeurs d’asile dublinés

Le 15 janvier a été adopté la proposition de loi pour faciliter le placement en rétention des demandeurs d’asile dublinés…
Un jeune réfugié prend en photo la banderole “Stop Dublin”. Les barres noirs dû à la vitesse de ma prise de vue pour saisir le balayage de l’image sur l’écran du téléphone, suggère l’incarcération des dublinés.
Le samedi 16 décembre 2017 à La Chapelle à Paris pour la Journée Internationale des Migrant.e.s.
©Rose Lecat / Hans Lucas

[Pays des droits de l’homme!!!!!], “Un tour de chauffe avant le projet de loi asile

[Pays des droits de l’homme!!!!!]
“Un tour de chauffe avant le projet de loi asile. L’Assemblée nationale a adopté définitivement, jeudi 15 février dans la soirée, une proposition de loi, souhaitée par le gouvernement, pour faciliter le placement en rétention des demandeurs « dublinés », en dépit de vives réticences au sein même de la majorité.”

J5 du plan grand froid sur l’Ile-de-France, les camps parisiens où dorment les demandeurs d’asiles sont toujours sous la neige

J5 du plan grand froid sur l’Ile-de-France, les camps parisiens où dorment les demandeurs d’asiles sont toujours sous la neige. Pas de plan de mise à l’abri efficace de la part du gouvernement.
En fin de journée des bus se garent un peu à l’écart du camp Jaurès pour emmener vers un gymnase les personnes qui le souhaitent mais très peu acceptent cette mise à l’abri d’urgence. Certains craignent d’être incarcéré à cause de leur situation administrative, notamment des dublinés.
© Photos Rose Lecat / Hans Lucas

Le gouvernement n’aimerait il pas le BIo ?, Bonjour, Suite à la publication du calendrier des dates prévisionnelles de versement des aides de…

Le gouvernement n’aimerait il pas le BIo ?
Bonjour
Suite à la publication du calendrier des dates prévisionnelles de versement des aides de 2018 et les ajustements pour le rattrapage des MAEC et aides bio de 2016 et de 2017,
voici le message de Benoit Biteau :
[L’agriculture Biologique En Marche Arrière]
Aides 2015 toujours pas soldées.
Aides 2016 à l’Agriculture Biologique, au maintien des prairies humides et aux races menacées qui devaient être versées en mars, reportées en juin.
Les mêmes aides pour l’année 2017 qui devaient être versées en juillet 2018, reportées en septembre 2018.
Les mêmes aides pour l’année 2018, qui devaient être versées en décembre 2018, reportées en mars 2019.
Les agriculteurs les plus pollueurs utilisant massivement pesticides, engrais de synthèse, et irrigation, ont eux perçus et percevront encore en 2018, la totalité de leurs aides avant le 31 décembre de l’année concernée.
Sabotage en règle de l’Agriculture Biologique par ce gouvernement à la botte et à la solde de la FNSEA?
Avec autant d’argent dehors, nous sommes en très très grand danger. Sachez-le!
Ça explique les insomnies……et donc ces posts en pleine nuit.